Contacts

© Jean-Luc Thomas

Concerts à l’Ó do Borogodó


Catégorie(s) : Vidéos, films | Chroniques

Durant la résidence artistique soutenue par L’Autre Idée en septembre / octobre 2013, Jean-Luc Thomas a donné un concert à l’Ó do Borogodó, haut lieu de musique et de danse de São Paulo. Jean-Luc témoigne de sa soirée...

Ce soir nous filons à “O Do Borogodo”, lieu musical mythique de São Paulo où joue Gian Correa le guitariste du groupe de Vitor Lopez, mon ami musicien (harmonica).
Nous arrivons dans ce petit lieu et tombons tout de suite sur Dona Inah, une chanteuse de Choro de São Paulo. C’est un personnage incroyable, une sorte de Césaria Evora du Choro que j’ai rencontré grâce et avec Vitor en 2009 lors d’un précédent séjour . Elle vit, incarne, irradie, le Choro (Choro signifie pleurer en portugais). Cette vieille femme au charme incroyable est une encyclopédie vivante et incarnée de la culture populaire urbaine. Son mari souhaite absolument me présenter une femme brésilienne qui travaille en France : une beauté métisse du Nordeste travaillant pour des entreprises de luxe, présente dans la capitale pour rencontrer des architectes. Nous discutons un peu. Très sympa, elle est ici pour danser. Je pourrai assister à sa samba plus tard : la classe !!
Je reprends mes esprits pour tenter de décrire “O Do Borogodo” : un bar où les musiciens jouent dans des conditions d’écoute difficiles mais l’énergie populaire indescriptible est là ! Point !
L’orchestre se compose de Gian à la guitare 7 cordes, d’un joueur de cavaquinho, un flûtiste, un joueur de congas/pandeiro, un batteur et un joueur de sourdeau. Super belle musique, comme à chaque fois, simple et complexe. Les musiciens sont remarquables, parfaits techniciens... L’ensemble dégage une énergie merveilleuse et ça joue terrip’ !
Je vais jouer 2 morceaux avec Vitor puis Dona Inah prend le relais dans une salle qui danse avec un swing simple mais bouleversant ! Ici, la danse est tout simplement époustouflante pour le petit breton que je suis. Les corps ondulent, la pulsation est accompagnée par le mouvement. Cela semble simple mais tellement loin de nos gavottes et plinns inhibées. Des siècles d’inhibitions d’européens du Nord, entretenues par une religion sanctionnant une simple envie de bouger. Je prends ma leçon et observe. C’est simple, généreux, expansif. Le spectateur que je suis se prend à se déhancher avec plaisir dans ce groove collectif et social. Bref, encore une belle soirée et j’en remercie chaleureusement mon ami Vitor.

Jean-Luc Thomas, carnets de routes, Brazil 2013

Captation vidéo : Gustavo Raulino.


© L'Autre Idée 2017
L'autre Idée
9/11 rue de Dinan – 35 000 RENNES
02 99 53 11 70 / 06 68 63 99 72

Nous accompagnons les artistes et les associations culturelles dans leur développement.
Nous menons en France et dans le monde, des aventures créatives.