Contacts

© Katia Garans

L’équipe à Brussels


Des photographes, des musiciens, des auteurs et des illustrateurs sont partis explorer Bruxelles durant 4 mois de janvier à avril 2012. Ils en ont ramené une exposition, un spectacle sonore et vidéo, des petites œuvres multimédia et y ont réalisé trois émissions de radio enregistrées en public, au cinéma Nova.

© Erwan Le Moigne

Nicolas Fily

Nicolas Fily intervient en tant que consultant dans le cadre des missions d’accompagnement de projet et d’animation confiées à L’Autre Idée. Il est également chargé des productions artistiques et des résidences de L’Autre Idée.



© Erwan Le Moigne

Gilles Kerdreux

Est né à Dakar au Sénégal dans les derniers instants de l’année 1962. Il rentre en France quelques jours plus tard, le père est marin et la famille le suit. Brest, Dunkerque, puis Saint-Brieuc. C’est là qu’il passe son bac et fait ses premiers pas dans le théâtre et dans l’organisation de festivals. Après avoir un temps imaginé suivre des études de médecine, il part à Rennes pour rejoindre l’université et une fac d’histoire. Il devient ensuite journaliste. Pour le Télégramme de Brest au début des années 1980, puis ce sera Radio France, le journal municipal de Saint-Brieuc et d’autres médias. C’est en 1991 qu’il est embauché définitivement à Ouest-France. À Nantes, Saint-Brieuc et enfin Rennes. Aujourd’hui il travaille pour les dernières pages reportage, culture, médias du premier quotidien de France.



© Erwan Le Moigne

Erwan Le Moigne

Est né à Brest en 1969 et a grandi au Pouldu, petit port du Finistère en lisière du Morbihan. Après les Beaux-Arts de Nantes et une spécialisation en rough et graphisme aux CREAR à Paris, il travaille dans la publicité et dans la presse de 1991 à 1999. Graphiste, directeur artistique et illustrateur, il manie la palette graphique, le crayon à dessin ou l’appareil photographique avec la même envie et ses idées savent se libérer du poids des références comme des effets de mode. Ses terrains de jeu professionnels sont les affiches, les flyers, l’édition, l’illustration, l’animation, l’infographie web pour de petites associations comme pour de grands événements (Transmusicales, TNB, Étonnants voyageurs…). Il est également musicien au sein de projets personnels (Major Dolby) ou collaboratifs (avec Olivier Mellano) et réalise des Petites œuvres multimédia.



Bernard Louédec

Né en 1955 à Quimper, ce professeur des écoles a passé plus de dix ans à parcourir le monde. Parti dès 1975 en tant qu’assistant de français dans un collège à Londres puis en lycée à Ottawa au Canada, il enchaîne par la suite années de disponibilité et enseignement, ce qui lui permet de parcourir le Mexique, le Guatemala, les États-Unis, la Colombie, le Brésil, la Côte-d’Ivoire et l’Inde.



© D.R.

Jakez Balcon

Né à Brest en 1959, Jacques Balcon, que tout le monde appelle Jakes - prononcez Jacaisse, grandit à Lambézéllec et décide, passé la quarantaine de revenir s’y installer. C’est vers quatorze ans qu’il commence à photographier son entourage avec un instamatic, avant de récupérer un vieux Voïglander 24x36 et d’apprendre sur le tas à s’en servir. À seize ans il s’initie à la pratique du labo noir et blanc et continue à expérimenter les possibilités du matériel qu’il récupère. Au début des années quatre-vingt il écume les salles de concerts brestoises et photographie frénétiquement. Certaines de ses photos ont été publiées dans le magazine Rock’n’Folk, on en retrouve également dans le tome 1 de Rok, 50 ans de musique électrifiée en Bretagne et dans 40 ans de Rock à Brest. Depuis les années quatre-vingt-dix, tout en continuant à photographier la vie locale, il anime des stages d’initiation à la photographie. Avec son collectif de photographes CAPAB créé en 1997, il organise en 2001 le premier Faîte de la photo qui deviendra trois ans plus tard le festival Pluie d’Images.



© Audrey Guiller

Laurent Guizard

Né face à la mer, à Saint Malo, à la fin de l’année 1970, il exerce aujourd’hui à Rennes et travaille pour la presse nationale (Le Journal Du Dimanche, Le Nouvel Observateur, Elle, Le Monde, Le Parisien) et aime photographier le son.
Il collabore avec L’Opéra de Rennes, L’Orchestre Symphonique de Bretagne et L’Armada Productions. Ses domaines de prédilection sont le portrait, le reportage, la photo de scène, avec une approche désormais inscrite dans le multimédia.



© Erwan Le Moigne

Mathias Prime

Habite à Rennes, ville où il a grandi et où il est né à la fin de l’année 1972. Issu d’une lignée de métiers de bouche, il quitte l’école après le collège pour suivre le chemin familial et devenir cuisinier. Passionné de musique, il achète un synthétiseur avec sa première paie gagnée à quinze ans grâce à un job d’été et reçoit juste après une guitare électrique pour noël. Il apprend en autodidacte et monte ses premiers groupes. Avec l’un d’entre eux, See Saw Motion, il crée l’association Space Patrol au milieu des années 90 pour organiser des concerts. Il intègre peu après le collectif musical rennais Aïwa et part sur les routes de France et de Navarre. Il rejoint le Jardin Moderne à Rennes en 2001, d’abord en qualité de cuisinier puis en tant que régisseur. Il sort son premier album solo sous le nom de Saïtam en 2010.



© Stéfani Gicquiaud

Samuel Michel

Né à Guérande en 1971, il déménage à Quimper à l’adolescence. Après son bac, il entame des études d’italien à Rennes, ville où il réside encore à l’heure actuelle. Ayant, dès le lycée, attrapé le virus de la musique – c’est là qu’il intègre son premier groupe en tant que guitariste – il rejoint rapidement différentes formations à Rennes : Anesthesia, Solen et enfin Terminal Buzz Bomb, groupe cyber punk du milieu des années 90, dont la renommée dépasse les frontières de la région. Lui est en charge des samples. À la fin de l’aventure il monte son projet solo, Slaaam, musique électronique dure et instrumentale qui lui offre un passeport pour jouer aux quatre coins de l’Europe et aux États-Unis. Au début des années 2000, il intègre le groupe rock Bikini Machine, toujours en charge de la partie électronique et se met à l’orgue.



© Erwan Le Moigne

Thomas Le Corre

Né en 1974 à Brest, il commence la guitare en autodidacte et suit des cours en école de musique à partir de 1994. Après des études de lettres il passe un BEATEP musique (Brevet d’État français d’Animateur Technicien de l’Éducation Populaire) en 1998. Au cours des années quatre-vingt-dix, il sort plusieurs disques en groupe (Djud, Third Pole) ou en solo (Homas). C’est en 1996 que naît Møller Plesset. Riche de trois albums, ce groupe, toujours actif aujourd’hui, tourne régulièrement à travers l’Europe. Il compose par ailleurs des musiques de documentaires : Le veilleur de Céline Dréan, Almanci, entre deux rives d’Emmanuel Piton... Entre 2012 et 2013 il accompagne Didier Wampas en tournée avec les Bikini Machine. Il intègre le Pink Iced Club (orchestre de guitares) d’Olivier Mellano pour sa création How we tried en 2012.



© Erwan Le Moigne

Nylso

Est né à Rennes en 1964 et a grandi dans la commune de Mordelles, à une dizaine de kilomètres de là. Il commence par faire du dessin industriel, mais s’inscrit finalement en fac de physique chimie sciences de la terre. À l’issue de ses études, il trouve un travail de chimiste dans un laboratoire. Au bout de quatre ans, il prend une année sabbatique pour se consacrer au dessin. Il est publié un an plus tard et ne remettra plus jamais sa blouse blanche. Jean Masson, son vrai nom, est aujourd’hui un auteur remarqué, comme en témoigne sa présence dans l’ouvrage 100 cases de maîtres, aux côtés de Mœbius, Hugo Pratt ou Robert Crumb. En complément de ses publications, il réalise des concerts dessinés, des expositions, des interventions pédagogiques et est adepte des résidences aux quatre coins du monde.



© D.R.

Marie Saur

Est née à Rennes en 1978 et habite à Montréal au Québec. Après avoir obtenu un DEA litté­ra­ture, langue et commu­ni­ca­tion, elle devient d’abord professeur de lettres, mais décide rapidement de ne se consacrer qu’à l’écriture. Entre 2005 et 2007 elle travaille dans l’édi­tion puis co-fonde la revue d’écri­tures Du Nerf avec Régis Guigand. Elle scéna­rise la série Jérôme d’Al­pha­graph avec Nylso depuis Jérôme et le lièvre, paru en 2005, et signe égale­ment avec lui le scéna­rio de My Road movie (éditions Sarba­cane, 2009). Elle est égale­ment correc­trice et écrit sous son nom des textes brefs pour diverses revues.



© Laurent Guizard

Audrey Guiller

Audrey Guiller aime croquer les gens avec des mots. Journaliste indépendante bretonne pour Ouest- France (pour les pages magazine et le quotidien), ELLE et Actualités Sociales hebdomadaires (ASH). Elle a développé de nombreuses collaborations pour des sites Internet MSN.ca, ELLE Québec, Jeune Afrique, Clin d’œil, Ouest-France...
Auteure de documentaires jeunesse et blogueuse, elle a réalisé des reportages à l’étranger (Textes et photographies) : au Canada, Cap-Vert, Japon, Californie, Inde, publiés dans Amina, Le Télégramme, Question de femmes, Rennes Femmes, Ouest-France.



© D.R.

Stéfani Gicquiaud

Née à Bernay dans l’Eure à la fin de l’année 1974, elle grandit quelques kilomètres plus loin, à Brionne, une commune de 4500 âmes. Ses parents déménagent à Quimper lorsqu’elle entre en seconde, mais le travail de son père les mène à Rennes en cours d’année. Elle y vit ses années lycée, passe son bac et s’inscrit en fac d’arts plastiques où elle reste un trimestre, la musique pop s’étant invitée dans sa vie. Avec quelques amis, elle monte l’association Space Patrol et organise des concerts. Conception d’affiches, prises de vues pendant les soirées, elle veut apprendre en faisant. Pressée de rentrer dans la vie active, elle passe un bafa et travaille comme animatrice pendant trois ans. Afin de réunir ses compétences professionnelles et son amour pour la musique, elle opte pour un Beatep Musiques actuelles qui lui permettra de travailler dans le secteur pendant plus de dix ans entre l’Ariège et la Bretagne, avant de se faire rattraper par sa passion pour la couture.



© Bernard Louédec

Hélène Le Corre

Née à la fin de l’année 1971 à Brest, elle grandit au bord de la mer, entre la France et l’Afrique au gré des affectations de son père marin. Après son bac elle hésite un peu et commence par un deug de langues étrangères appliquées. Elle s’inscrit ensuite à l’IUP information communication qui vient de se créer à l’université de Rennes 2 en choisissant l’option écriture. Passionnée de musique, elle joue dans des groupes de rock indé assez énervés et intègre l’association K-Fuel qui valorise ce type de musiques à travers l’organisation de concerts. Elle pratique par ailleurs la gravure sur bois et linoléum. À l’issue de ses études elle travaille comme iconographe pour des magazines et des agences photos à Paris, puis elle revient à Rennes et devient coordinatrice événements et communication au Jardin Moderne. Aujourd’hui elle pige pour divers magazines, elle continue la musique et la gravure sous le nom de Mistress Bomb H et organise toujours des concerts avec K-Fuel.



© Bernard Louédec

Jérôme Saliou

Né en 1970 à Quimperlé, il arrive à Rennes après son bac et s’inscrit en lettres modernes option russe. Parallèlement à ses études il travaille à la bibliothèque universitaire section lettres, ce qui lui permet d’assouvir sa soif de littérature. Après son DEA, il part à Paris et devient libraire à Extrapole, l’une des premières grandes surfaces culturelles en France. Il rentre à Rennes en 1999 et ne tarde pas à y ouvrir sa propre librairie, Alphagraph, spécialisée dans le graphisme, la bande dessinée et la littérature « choisie ». Il s’investit pendant neuf ans dans l’association Périscopages qui valorise la bande dessinée d’auteurs. Conseiller littéraire, il apporte sa connaissance du monde du livre, de l’édition à la distribution, et a joué un rôle de conseiller au niveau de l’ouvrage Les aventuriers de L’Autre Idée en Casamance . Il s’inscrit dans une démarche de soutien de la création dite « alternative » et a participé aux émissions de radio L’Art et La Manière à travers des chroniques intitulées Artiste, c’est pas un métier, de quoi vis-tu ?



© Gilles Kerdreux

Katia Garans

Chargée de production pour de nombreux événements culturels, très impliquée dans le festival Mythos et à l’Aire libre de Saint-Jacques-de-la-Lande, elle a apporté une aide précieuse notamment à Avignon, mais aussi à Bruxelles où elle accompagnait l’équipe. Plus généralement, sa connaissance de terrain au niveau du spectacle vivant contribue à nourrir les sujets traités dans le cadre de l’émission de radio L’Art et La Manière.



© Gilles Kerdreux

Anne-Héloïse Botrel

Née en 1969 à Rennes. Coordinatrice des actions culturelles et d’insertion pour le Centre pénitentiaire des femmes de Rennes et pour la Maison d’arrêt de Saint-Malo, elle apporte son regard de chargée de projets sur différentes actions artistiques portées par L’Autre Idée.


Ajouter le revue de presse en Portfolio


© L'Autre Idée 2017
L'autre Idée
9/11 rue de Dinan – 35 000 RENNES
02 99 53 11 70 / 06 68 63 99 72

Nous accompagnons les artistes et les associations culturelles dans leur développement.
Nous menons en France et dans le monde, des aventures créatives.