Contacts

© Didier Olivré

Projet, équipe en Avignon


Vingt personnes se sont croisées et succédées en résidence de recherche et de création à Avignon en juillet 2014. Auteurs, musiciens, dessinateurs, photographes, comédiens, vidéastes ont amorcé des réflexions, débuté des travaux et pour certain(e)s ont pu finaliser des créations. La proximité du festival d’Avignon a également permis aux créateurs de baigner dans une ambiance hors du commun, de voir de nombreux spectacles.

© Gilles Kerdreux

Sébastien Lumineau

Né en 1975 à Argenteuil, il arrive à Rennes pour intégrer la fac d’Arts Plastiques. Il monte rapidement l’association Les Taupes de l’Espace avec son ami Fabrice Veronneau et s’investit dans l’édition et la conception des maquettes du Journal de Judith et Marinette. Il s’inscrira ensuite dans des projets collectifs avec notamment la réalisation d’un livre de bandes dessinées issu d’ateliers à la maison de quartier de Villejean (Rennes) et dans des projets locaux en tant que co-organisateur des festivals Rouge-Corne et Périscopages. Il a publié des bandes dessinées aux éditions Cornélius, les Requins Marteaux, mais aussi Delcourt, Dargaud et Flammarion.



© Erwan Le Moigne

Mathias Prime

Habite à Rennes, ville où il a grandi et où il est né à la fin de l’année 1972. Issu d’une lignée de métiers de bouche, il quitte l’école après le collège pour suivre le chemin familial et devenir cuisinier. Passionné de musique, il achète un synthétiseur avec sa première paie gagnée à quinze ans grâce à un job d’été et reçoit juste après une guitare électrique pour noël. Il apprend en autodidacte et monte ses premiers groupes. Avec l’un d’entre eux, See Saw Motion, il crée l’association Space Patrol au milieu des années 90 pour organiser des concerts. Il intègre peu après le collectif musical rennais Aïwa et part sur les routes de France et de Navarre. Il rejoint le Jardin Moderne à Rennes en 2001, d’abord en qualité de cuisinier puis en tant que régisseur. Il sort son premier album solo sous le nom de Saïtam en 2010.



© Bernard Louédec

Hélène Le Corre

Née à la fin de l’année 1971 à Brest, elle grandit au bord de la mer, entre la France et l’Afrique au gré des affectations de son père marin. Après son bac elle hésite un peu et commence par un deug de langues étrangères appliquées. Elle s’inscrit ensuite à l’IUP information communication qui vient de se créer à l’université de Rennes 2 en choisissant l’option écriture. Passionnée de musique, elle joue dans des groupes de rock indé assez énervés et intègre l’association K-Fuel qui valorise ce type de musiques à travers l’organisation de concerts. Elle pratique par ailleurs la gravure sur bois et linoléum. À l’issue de ses études elle travaille comme iconographe pour des magazines et des agences photos à Paris, puis elle revient à Rennes et devient coordinatrice événements et communication au Jardin Moderne. Aujourd’hui elle pige pour divers magazines, elle continue la musique et la gravure sous le nom de Mistress Bomb H et organise toujours des concerts avec K-Fuel.


_

© Didier Olivré

Candice Hazouard

Née en 1979 à Poissy en région parisienne, elle déménage dans un petit village du côté de Troyes avec ses parents alors qu’elle a à peine deux ans. Après son bac elle commence des études d’histoire, puis bifurque rapidement vers un Deug administration économique et social. Validation en poche, elle part comme jeune fille au pair à Londres où elle reste une saison et s’oriente vers l’ethnologie. Un an à Toulouse et une licence plus tard, elle décide de s’installer à Rennes où elle poursuit une maîtrise de Lettres Modernes. Elle enchaîne différents boulots alimentaires tout en pratiquant la photo et la vidéo en amateur et finit par intégrer une formation de technicien audiovisuel à l’École Supérieure de Réalisation Audiovisuelle de Rennes. Elle travaille aujourd’hui à Paris en technique d’exploitation et post-production.



© Erwan Le Moigne

Gilles Kerdreux

Est né à Dakar au Sénégal dans les derniers instants de l’année 1962. Il rentre en France quelques jours plus tard, le père est marin et la famille le suit. Brest, Dunkerque, puis Saint-Brieuc. C’est là qu’il passe son bac et fait ses premiers pas dans le théâtre et dans l’organisation de festivals. Après avoir un temps imaginé suivre des études de médecine, il part à Rennes pour rejoindre l’université et une fac d’histoire. Il devient ensuite journaliste. Pour le Télégramme de Brest au début des années 1980, puis ce sera Radio France, le journal municipal de Saint-Brieuc et d’autres médias. C’est en 1991 qu’il est embauché définitivement à Ouest-France. À Nantes, Saint-Brieuc et enfin Rennes. Aujourd’hui il travaille pour les dernières pages reportage, culture, médias du premier quotidien de France.



© Stéfani Gicquiaud

Sophie Boulanger

Est née à Lille au tout début de l’année 1978 et y habite encore aujourd’hui. C’est à quinze ans qu’elle commence le théâtre en amateur. Après son bac, elle s’engouffre dans des études de lettres modernes, mais présente en parallèle le concours du conservatoire. Reçue, elle déchante rapidement et décide d’arrêter. Elle enchaîne alors stages dans le spectacle vivant et assistanat à la mise en scène. En 2002 elle écrit et met en scène sa première pièce, le Fleuve, d’après le Horla de Maupassant. Elle considère le théâtre comme une prise de parole et un acte politique. En toute logique, elle s’investit totalement dans le mouvement des intermittents en 2003. La réforme du système met à terre de nombreuses petites compagnies, à plusieurs, ils montent le Groupe Anonyme, une structure permettant à des artistes de mutualiser des moyens pour permettre à chacun de faire aboutir son projet. Aujourd’hui, c’est son activité de comédienne qui lui prend le plus de temps, mais elle garde intacte ses envies de mise en scène.



© Didier Olivré

Régis Guigand

Est né à Saint-Nazaire, fin décembre 1972 et a grandi vingt-cinq kilomètres plus loin dans la commune de Crossac. Après son bac, il part à Rennes où il intègre la fac d’arts plastiques. Il passe deux fois le CAPES, se rend compte qu’il n’est pas fait pour le professorat et devient objecteur de conscience pendant deux ans au sein du service culturel de l’université de Rennes 2. Peu de temps avant, il avait rencontré les amis avec lesquels il allait fonder le collectif des Ateliers du Vent. Sa pratique artistique l’a mené du dessin à l’écriture, les Ateliers du Vent l’amèneront de l’écriture au théâtre. Auteur, il devient comédien un peu par hasard et souligne que ce n’est ni son activité principale, ni celle qu’il préfère.



© DR

Karine May

Est née en 1972 en Isère. Elle suit d’abord des études d’histoire à Grenoble et obtient sa maîtrise à Madrid dans le cadre du programme Erasmus. Elle poursuit son cursus à Strasbourg où elle obtient un DESS en relations internationales (coopération et communication). Après un passage à Paris, elle s’installe à Rennes. Piquée par le théâtre d’improvisation, elle s’implique dans différentes associations locales en tant que comédienne, mais aussi au niveau administratif. Elle croise la route de L’Autre Idée en 2004 et en devient une intervenante majeure dans le cadre des activités conseil pour les questions liées au spectacle vivant et à l’administration de projets. En 2007, elle prend la direction d’Agora, centre culturel et d’activités de la région rennaise. Elle rejoint en octobre 2014 la Fonction Publique Territoriale. Après avoir occupé les fonctions de responsable de la scolarité au Conservatoire à Rayonnement Régional de Rennes (2014- mars 2017), elle est aujourd’hui chargée de mission partenariats internationaux à la Ville de Rennes/Rennes Métropole.



© Erwan Le Moigne

Erwan Le Moigne

Est né à Brest en 1969 et a grandi au Pouldu, petit port du Finistère en lisière du Morbihan. Après les Beaux-Arts de Nantes et une spécialisation en rough et graphisme aux CREAR à Paris, il travaille dans la publicité et dans la presse de 1991 à 1999. Graphiste, directeur artistique et illustrateur, il manie la palette graphique, le crayon à dessin ou l’appareil photographique avec la même envie et ses idées savent se libérer du poids des références comme des effets de mode. Ses terrains de jeu professionnels sont les affiches, les flyers, l’édition, l’illustration, l’animation, l’infographie web pour de petites associations comme pour de grands événements (Transmusicales, TNB, Étonnants voyageurs…). Il est également musicien au sein de projets personnels (Major Dolby) ou collaboratifs (avec Olivier Mellano) et réalise des Petites œuvres multimédia.



© Erwan Le Moigne

Thomas Le Corre

Né en 1974 à Brest, il commence la guitare en autodidacte et suit des cours en école de musique à partir de 1994. Après des études de lettres il passe un BEATEP musique (Brevet d’État français d’Animateur Technicien de l’Éducation Populaire) en 1998. Au cours des années quatre-vingt-dix, il sort plusieurs disques en groupe (Djud, Third Pole) ou en solo (Homas). C’est en 1996 que naît Møller Plesset. Riche de trois albums, ce groupe, toujours actif aujourd’hui, tourne régulièrement à travers l’Europe. Il compose par ailleurs des musiques de documentaires : Le veilleur de Céline Dréan, Almanci, entre deux rives d’Emmanuel Piton... Entre 2012 et 2013 il accompagne Didier Wampas en tournée avec les Bikini Machine. Il intègre le Pink Iced Club (orchestre de guitares) d’Olivier Mellano pour sa création How we tried en 2012.



© Didier Olivré

Badame L’Ambasadrise

Née à Landerneau en 1976, Sandrine Cabon, son vrai nom, vit près de Chateaulin dans le Finistère jusqu’à son bac et arrive à Rennes pour y faire ses études d’arts plastiques. C’est là qu’elle obtient son CAPES, le passeport pour devenir professeur. Elle exerce d’abord à Bordeaux, mais, à force de demandes, elle se rapproche de sa Bretagne natale et finit par décrocher un poste en Ille-et-Vilaine. Elle revient s’installer à Rennes et enseigne en collège et lycée à Redon. En 2000, avec quelques amis dessinateurs, elle crée Chez Jérôme Comix et participe depuis à différentes revues en tant qu’illustratrice. En 2012, elle publie Fort possible, une suite de chroniques hebdomadaires dessinées, liées les unes aux autres de manière poétique.



© Didier Olivré

Claude Ollivier

Bourguignon-Breton, il a passé sa petite enfance à Madagascar avant d’arriver en Bretagne. Il part en 1995 à Berlin poursuivre un DEA en philosophie. En 2001, alors qu’il estime tourner en rond, il rentre en France se former aux métiers de l’édition, mais rejoint vite Berlin pour monter avec un ami un bar librairie spécialisé en littérature française. L’expérience s’achève en 2006. Retour à Rennes, il devient professeur de français et découvre qu’il a un véritable intérêt pour ses élèves, adultes en gestation. Il intervient à L’Autre Idée en tant que conseiller et n’hésite pas à donner de la voix sur certains projets.



© D.R.

Stéfani Gicquiaud

Née à Bernay dans l’Eure à la fin de l’année 1974, elle grandit quelques kilomètres plus loin, à Brionne, une commune de 4500 âmes. Ses parents déménagent à Quimper lorsqu’elle entre en seconde, mais le travail de son père les mène à Rennes en cours d’année. Elle y vit ses années lycée, passe son bac et s’inscrit en fac d’arts plastiques où elle reste un trimestre, la musique pop s’étant invitée dans sa vie. Avec quelques amis, elle monte l’association Space Patrol et organise des concerts. Conception d’affiches, prises de vues pendant les soirées, elle veut apprendre en faisant. Pressée de rentrer dans la vie active, elle passe un bafa et travaille comme animatrice pendant trois ans. Afin de réunir ses compétences professionnelles et son amour pour la musique, elle opte pour un Beatep Musiques actuelles qui lui permettra de travailler dans le secteur pendant plus de dix ans entre l’Ariège et la Bretagne, avant de se faire rattraper par sa passion pour la couture.



© Erwan Le Moigne

Thibault Le Goff

Né en 1990 à Paimpol, il débute le théâtre au lycée puis au conservatoire de Saint Brieuc. Auteur et metteur en scène, il est aussi réalisateur.



© Didier Olivré

Marjorie Blériot

Née en 1971 à Paris, elle a été formée à l’art dramatique dans une école pluri-disciplinaire, l’ETES (École Techniques Expérimentales du Spectacle, Paris 11e). Elle joue aussi bien des tragédies (Les sorcières de Salem d’Arthur Miller, La Maison de Bernarda Alba) que du café théâtre (Les Surgelés du Bocal). En 2008, elle signe Armures, Gloire et Beauté, un opéra pop. En 2009, elle co-écrit et interprète Des filles etc (cabaret yéyé) avec Marina Le Guennec. En 2012, elle crée Du vent dans les éoliennes, un spectacle jeune public qui sensibilise à l’environnement. Elle a par ailleurs joué dans les courts métrages La mystérieuse disparition de Robert Ebb et Enez Eussa.



© Candice Hazouard

Didier Olivré

Est né à Brest en 1959 et y a vécu toute sa jeunesse. Après un bac D et une année d’hésitation, il intègre l’École Louis Lumière à Paris pour apprendre la photographie. On est en 1979. Trois ans plus tard, il devient assistant photographe et met sa technique à l’épreuve de la pratique. Il travaille pour la publicité, en studio, sur des images très mises en scène. En 1987 il est victime d’un grave accident de scooter et décide d’aller se reposer pendant un an à New York. Là, il redécouvre le plaisir simple de saisir les gens dans la rue avec un Rolleiflex acheté juste avant de partir. À son retour à Paris en 1988 il se consacre aux portraits, travaille pour les magazines féminins Marie-Claire ou Madame Figaro et devient l’un des photographes attitrés du prestigieux Studio Magazine. En 1992, il choisit de tourner une page et rentre s’installer à Brest pour travailler sur un projet qui lui tient à cœur : Portraits de Bretagne, un livre-écrin qui montre et raconte des gens, capturés en noir et blanc.



© Didier Olivré

Nathalie Burel

Née en 1976 à Rennes, elle grandit trente kilomètres plus loin à La Nouaye, une bourgade de deux-cents habitants avec une unique école dont son père est directeur. Elle est aujourd’hui professeur de Français à Rennes et écrit en parallèle des romans et des nouvelles. Son premier recueil est publié en 2004 aux éditions Les Perséides. Elle a depuis fait paraître des textes chez Calmann Levy ou Denoël et fait partie de Calibre 35, un collectif d’écrivains de polars rennais. Elle a monté la compagnie de théâtre Josselin Pariette en 2008 et travaille sur de la création radiophonique avec Megabel depuis 2010. Découvrir l’univers de Nathalie Burel sur KUB, web média de la créativité bretonne.



© Stéfani Gicquiaud

Samuel Michel

Né à Guérande en 1971, il déménage à Quimper à l’adolescence. Après son bac, il entame des études d’italien à Rennes, ville où il réside encore à l’heure actuelle. Ayant, dès le lycée, attrapé le virus de la musique – c’est là qu’il intègre son premier groupe en tant que guitariste – il rejoint rapidement différentes formations à Rennes : Anesthesia, Solen et enfin Terminal Buzz Bomb, groupe cyber punk du milieu des années 90, dont la renommée dépasse les frontières de la région. Lui est en charge des samples. À la fin de l’aventure il monte son projet solo, Slaaam, musique électronique dure et instrumentale qui lui offre un passeport pour jouer aux quatre coins de l’Europe et aux États-Unis. Au début des années 2000, il intègre le groupe rock Bikini Machine, toujours en charge de la partie électronique et se met à l’orgue.



© D.R.

Numa Fernandez

Originaire de Saint Brieuc, ce poète contemporain né en 1979 pose un regard distancié sur la société. Chanteur au sein du groupe hip hop Alive Kill et Nous !Bizarre, il est également auteur et comédien.


_

© Erwan Le Moigne

Nicolas Fily

Nicolas Fily intervient en tant que consultant dans le cadre des missions d’accompagnement de projet et d’animation confiées à L’Autre Idée. Il est également chargé des productions artistiques et des résidences de L’Autre Idée.



© L'Autre Idée 2017
L'autre Idée
9/11 rue de Dinan – 35 000 RENNES
02 99 53 11 70 / 06 68 63 99 72

Nous accompagnons les artistes et les associations culturelles dans leur développement.
Nous menons en France et dans le monde, des aventures créatives.